Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

Bilan de la loi Avenir Pro - Afref : « Il faut repenser la reconversion » (Alain Druelles, Quintet)

News Tank RH - Paris - Actualité n°243391 - Publié le 24/02/2022 à 18:13
- +
© News Tank.
Gche à droite : R. Bagorski, J-F Foucard, A. Druelles, C. Fabre - © News Tank.

« Les fondamentaux de la loi sur la formation professionnelle sont là. D’ailleurs dans cette campagne présidentielle, les candidats évoquent davantage des ajustements et corrections qu’un balayage complet de la réforme du 05/09/2018. Alors que lors des campagnes présidentielles précédentes, le discours était qu’il fallait changer le système. Parmi les ajustements, il faudra retravailler les questions des transitions professionnelles et des reconversions », déclare Alain Druelles Associé fondateur @ Cabinet Quintet
, ancien conseiller formation de Muriel Pénicaud Ambassadrice, représentante permanente de la France @ OCDE
et associé fondateur de Quintet lors d’une table ronde dédiée aux enjeux politiques de la loi “Pour la liberté de choisir son avenir professionnel” , organisée dans le cadre du “Jeudi de l’Afref Association française pour la réflexion et l’échange sur la formation ”, le 24/02/2022.

« Il faut repenser la reconversion professionnelle et, pour ça, il faut un minimum de moyens. L’État n’a pas le choix.
- Mais sur quels objectifs, avec qui et comment ?
- Une fois cette question posée, celle du financement viendra.
- Ensuite, il faudra prévoir des priorités et réguler le système.
Les enjeux sont tels, qu’aucun acteur seul ne pourra assumer la charge. Il faut alors mieux cerner les responsabilités et se demander “quels sont les effets leviers de la complémentarité des financements ?” La loi “Pour la liberté de choisir son avenir professionnel” a été conçue dans cet esprit-là. »

Participaient également à cette table ronde animée par René Bagorski Directeur département relations partenariales @ Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) • Directeur des relations avec les partenaires sociaux @ Agence nationale pour… , président de l’Afref : 
• Catherine Fabre Maître de conférences en GRH @ Institut d’administration des entreprises de Bordeaux (IAE Bordeaux) • Députée LREM Gironde @ Assemblée nationale
, députée LREM, rapporteure de la loi, rapporteure de l'évaluation de la loi du 05/09/2018 “pour la liberté de choisir son avenir professionnel” ;

• Jean-François Foucard Délégué syndical @ CFE-CGC (Confédération française de l’encadrement - Confédération générale des cadres) • Responsable de division-adjoint (RH et communication interne) @ Enovia RD - division des… , secrétaire confédéral CFE-CGC.


« Sortir plus tôt du système de formation initiale et aller plus vite dans l’emploi » (Alain Druelles)

La formation est sortie de son ghetto

l’avenir est d’investir dans les compétences »

« Le business-model et la culture de l’offre de formation ont changé. Aujourd’hui, il faut avoir de l’argent pour financer des produits et les programmes avant de former. Cela amène à un business model, qui est en train de bouleverser, dans le bon sens du terme, l’offre de formation parce qu’elle investit et se professionnalise. Il y a du coup, une plus grande diversité des tailles d’entreprises. La formation est sortie de son ghetto avec la réforme. Elle peut avoir les mêmes dynamiques que d’autres champs économiques. C’est important car l’avenir est d’investir dans les compétences.

Il faut pouvoir sortir plus tôt du système de formation initiale et aller plus vite dans l’emploi. Mais ça ne marche que si on a une capacité à revenir derrière. La modularisation des certifications va dans cet esprit-là : est-ce qu’on va sur l’apprentissage tout au long de la vie et pas seulement à 30 ans ? Est-ce qu’on donne aux jeunes une dotation pour pouvoir l’utiliser plus tard ?

Une vie personnelle se construira aussi avec une vie professionnelle.

Une vie personnelle se construira aussi avec une vie professionnelle. Il faut commencer à donner des informations sur les métiers, l’orientation et la représentation. Nous avons refusé, par exemple, l’apprentissage à 14 ans. Ce sont des questions de moralité, de maturité et d’appréhension. Je suis convaincu que ce n’est pas contradictoire de former en même temps un citoyen et un futur professionnel. »

« La problématique n’est pas l’apprentissage mais la transition professionnelle » (Jean-François Foucard)

Il faut organiser le continuum entre formation initiale, formation continue et transition professionnelle

« À la CFE-CGC nous ne sommes pas sûrs du tout d’avoir changé de modèle. Deux dispositifs ont été mis en avant : l’apprentissage et le CPF. Mais cela n’a pas été pensé de façon systémique. Nous ne sommes toujours pas dans la formation tout au long de la vie. Il faut organiser le continuum entre formation initiale, formation continue et transition professionnelle. Il faut réinterroger tous les niveaux sur la professionnalisation.

Le système de reconversion est au milieu de nulle part »

Le système de reconversion est au milieu de nulle part. Seule l’insertion avec les contrats de professionnalisation fonctionne bien mais il faut passer par la case chômage. Les entreprises n’utilisent pas la sécurisation des parcours.

Il faut revoir la pédagogie en formation initiale et si l’on vise l’apprentissage tout au long de la vie, chaque diplôme devra avoir deux prismes :

  • l’excellence pour des passerelles,
  • une voie de sortie possible à chaque niveau. »

Se posera aussi la question des tuteurs en entreprise

« Si on augmente aussi l’apprentissage en entreprise, se posera aussi la question des tuteurs. À un moment donné, il faudra des entreprises formatrices.

Nous avions dit en 2018 que la problématique n'était pas l’apprentissage mais la transition professionnelle. Changer de métier est très lourd car on change de référentiel. Et dans le regard des autres, on repasse comme un junior dans le nouveau métier. Si on veut changer de niveau, cela nécessite des financements, et il faut les repenser.

Les transitions professionnelles ne marchent pas car l’entreprise fait des choix soit elle “achète” de nouvelles compétences, soit elle les utilise. »

« Le format de formation de l’avenir est un format d’alternance »(Catherine Fabre)

Fluidité totale entre la formation initiale et une formation tout au long de la vie

« Le format de formation de l’avenir est un format d’alternance avec une fluidité totale entre la formation initiale et une formation tout au long de la vie. Pourquoi faire toute sa formation d’un seul bloc ? Si nous arrivions à garantir une prise en charge des financements des études quel que soit l'âge et tout au long du parcours professionnel avec du maintien de salaire et une formation en alternance qui nous garantisse une montée en qualification jusqu’au Master tout au long de la vie. On pourrait partir travailler trois ans après son CAP, revenir étudier avec des places réservées.

Aujourd’hui, il y a énormément de freins et de barrages entre le monde professionnel et celui de la formation. C’est dysfonctionnel car nous serons appelés à nous réorienter plusieurs fois dans la vie et évoluer. Des besoins de main-d’œuvre existent notamment sur les métiers de production, où aujourd’hui on ne veut pas aller par crainte de ne pas pouvoir progresser. Si c'était le passage naturel de chacun avant d’aller sur d’autres formations qui amènent sur d’autres métiers. Ce serait intelligent en termes d’orientation car les jeunes à 18 ans connaîtraient beaucoup mieux le monde du travail. Cette fluidité entre la formation et le monde professionnel serait aussi une réponse pour la problématique de l’orientation. »

L’orientation doit être reprise en main

Nous pourrions imaginer une fête des métiers »

« L’orientation doit être prise en main par la société dans son ensemble. Il faut travailler autour de la découverte des métiers de manière plus participative. Nous pourrions imaginer une fête des métiers comme c’est le cas pour la musique aujourd’hui. Ce serait une fête populaire, familiale et festive où chacun se mettrait en scène et prendrait des initiatives pour parler de son métier, témoigner, faire observer.

Concernant le financement, il faut que les entreprises participent aussi car il n’y a pas de sens à continuer cette différenciation entre formation initiale et formation continue. »

Alain Druelles

Date de naissance : 23/06/1962
Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Cabinet Quintet
Associé fondateur
Ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion
Conseiller d'Élisabeth Borne à la formation professionnelle et à l’apprentissage
Ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion
Conseiller de Muriel Pénicaud à la formation professionnelle et à l’apprentissage
Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP)
En charge de l’interface avec le cabinet de la ministre du Travail Muriel Pénicaud, pour assurer le lancement et la mise en œuvre de la réforme de la formation
Mouvement des Entreprises de France (MEDEF)
‎Directeur Éducation Formation
Mouvement des Entreprises de France (MEDEF)
Directeur adjoint à la direction Éducation Formation
Mouvement des Entreprises de France (MEDEF)
Chef du service formation continue
Mouvement des Entreprises de France (MEDEF)
Coordinateur régional pour la Formation professionnelle

Fiche n° 24387, créée le 21/07/2017 à 11:37 - MàJ le 10/02/2021 à 18:37

Catherine Fabre

Date de naissance : 19/09/1978
Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Assemblée nationale
Députée LREM Gironde
Institut d’administration des entreprises de Bordeaux (IAE Bordeaux)
Maître de conférences en GRH

Établissement & diplôme

Toulouse School of Management (TSM)
Research Doctorate - Développement des ressources humaines
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
DEA Gestion des Ressources Humaines
École Normale Supérieure Paris-Saclay
Agrégée d'économie Gestion

Fiche n° 29236, créée le 07/03/2018 à 10:42 - MàJ le 05/03/2020 à 17:42

Jean-François Foucard


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

CFE-CGC (Confédération française de l’encadrement - Confédération générale des cadres)
Secrétaire national en charge de l’emploi et de la formation
Fédération CFE-CGC de la métallurgie
Secrétaire fédéral en charge de l’emploi
Convention nationale d’évaluation de la formation professionnelle (CNEFP)
Membre
Centre Inffo
Administrateur
Unedic
Administrateur
Opcaim
Administrateur (trésorier 2011-2012)
Enovia RD - division des applicatifs (Dassault Systèmes)
Responsable de division-adjoint (RH et communication interne)
Fédération CFE-CGC de la métallurgie
Secrétaire fédéral en charge de la formation professionnelle
Enovia RD - Division des applicatifs (Dassault Systèmes)
Responsable de division-adjoint (planification et suivi des développements)
Catia RD (Dassault Systèmes)
Industrialisation et développement des produits
Catia RD (Dassault Systèmes)
Responsable de veille produit Team PDM
Catia RD (Dassault Systèmes)
Chef de produit « transfert de données »
Catia RD (Dassault Systèmes)
Coordinateur qualité / responsable développement

Établissement & diplôme

Institut d’administration des entreprises de Paris (IAE Paris-Sorbonne Business School)
DESS Management avancé des ressources humaines et des relations d’emploi
CESTI
Diplôme d’ingénieur

Fiche n° 26764, créée le 01/11/2017 à 11:25 - MàJ le 19/02/2019 à 15:39

René Bagorski


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA)
Directeur des relations avec les partenaires sociaux
Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA)
Directeur département relations partenariales
René Bagorski Conseil
Président
Emergences
Directeur pôle études Conseil
Confédération générale du travail (CGT)
Conseiller confédéral responsable formation initiale et continue

Établissement & diplôme

Université de Metz
Licence Histoire

Fiche n° 25212, créée le 31/08/2017 à 10:37 - MàJ le 10/06/2020 à 13:56

AFREF (AFREF)

• Association de réflexion et d'échange sur la formation
• Création :
1961
• Missions :
- organiser régulièrement des séminaires, où des experts et des praticiens présentent leurs travaux et leurs réflexions en interaction avec le public
- offrir à ses adhérents des moments et lieux de rencontre pour partager des recherches, effectuer des études et conduire des projets
- diffuser largement les productions de ses membres et les compte-rendus des séminaires
- offrir sur son site un lieu de veille et de partage des informations et des productions dans le champ de l’éducation permanente
• Président : René Bagorski, depuis 2015
• Secrétaire : Catherine Nasser
• Délégué général : Claude Villereau, coordination générale et secrétariat administratif
• Tél. : 01 77 17 89 93


Catégorie : Associations / Fondations


Adresse du siège

40, rue des Blancs manteaux
75004 Paris France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 5766, créée le 13/09/2017 à 06:02 - MàJ le 21/02/2019 à 15:12

© News Tank.
Gche à droite : R. Bagorski, J-F Foucard, A. Druelles, C. Fabre - © News Tank.