Début

Loi « avenir professionnel » : 52 % des DRH parient sur une stabilité des dépenses de formation (Cegos)

Paris - Publié le mardi 1 octobre 2019 à 18 h 43 - n° 163643 • 62 % des DRH-RRH français (+6 pts vs 2018) pensent que leur entreprise, dans les cinq ans qui viennent, fera face à l’émergence de nouveaux métiers ;
• Pour faire face aux impacts du digital sur les métiers et les compétences, 74 % des DRH-RRH français placent la formation au premier rang des moyens mobilisés ;
• Les directions opérationnelles (directions « métiers ») sont de plus en plus impliquées dans les actions de développement des compétences des équipes, selon 78 % des DRH-RRH français ;
• Selon les DRH-RRH français, 39 % des emplois dans leur entreprise présentent un risque d’obsolescence des compétences dans les trois ans à venir ;
• Le niveau de satisfaction des salariés français (7,1/10) et européens (7,2/10) quant au dispositif de formation de leurs entreprises reste stable et positif ;
• 78 % des DRH-RRH considèrent que la nouvelle définition de l’action de formation les incitera à innover en matière de solutions pour développer les compétences ;
• 52 % des DRH-RRH parient sur une stabilité des dépenses de formation sur fonds propres ;

Tels sont les principaux résultats du baromètre « Transformations, compétences et learning » publié le 01/10/2019 par CegosCEGOS.
© NTRH
© NTRH

L’impact des transformations sur les DRH et les salariés

L'émergence de nouveaux métiers et créations d’emplois : des transformations auxquelles les DRH se préparent 

Infographie

Diriez-vous que, dans les 5 ans qui viennent, votre organisation va faire face à :

Source(s) : Cegos

Les DRH-RRH estiment que les conséquences des transformations en cours seront plus créatrices que destructrices :

  • 62 % des DRH-RRH français (+6 points vs 2018) pensent que leur entreprise, dans les cinq ans qui viennent, fera face à l’émergence de nouveaux métiers ;
  • 47 % anticipent des créations d’emplois (+15 points) ;
  • 37 % anticipent des réductions d’effectifs (+8 points) ;
  • 35 % invoquent la disparition de certains métiers (+4 points).

Les DRH voient la formation et la réorganisation du travail comme moyens prioritaires pour faire face aux impacts du digital sur les métiers et les compétences

Infographie

Quels sont les moyens que vous prévoyez de mettre en oeuvre pour faire face à l'impact du digital sur les métiers et les compétences dans votre entreprise ?

Source(s) : Cegos

Pour faire face aux impacts du digital sur les métiers et les compétences, 74 % des DRH-RRH français placent la formation au premier rang des moyens mobilisés, devant :

  • la réorganisation du travail (56 %) ;
  • la mobilité interne (50 %).

Les réponses de la formation à ces enjeux de transformation 

Les directions opérationnelles de plus en plus impliquées dans le développement des compétences

Infographie

Selon vous, les directions opérationnelles (directions métiers) dans votre entreprise sont :

Source(s) : Cegos

Les directions opérationnelles (directions « métiers ») sont de plus en plus impliquées dans les actions de développement des compétences des équipes, selon 78 % des DRH-RRH français.

DRH, salariés, IRP, DG sont engagés dans la réflexion sur le développement des compétences

Infographie

Dans votre organisation, quelle sont les parties prenantes engagées dans la réflexion sur le développement des compétences ?

Source(s) : Cegos

« Le développement des compétences n’est plus l’apanage de la DRH. Des salariés à la Direction générale, en passant par les Directions opérationnelles, avec la DRH en première ligne : le développement des compétences irrigue l’ensemble du corps social de l’organisation. »

Les salariés eux-mêmes semblent aussi vouloir prendre de plus en plus de responsabilité dans leur formation 

Infographie

Selon vous, le développement des compétences est ...

Source(s) : Cegos

Les salariés eux-mêmes semblent aussi vouloir prendre de plus en plus la responsabilité de leur formation :

  • 49 % d’entre eux en France pensent que le développement des compétences est une responsabilité partagée entre l’entreprise et le salarié (en baisse de -12 points sur un an) ;
  • 17 % estiment que c’est d’abord une responsabilité du salarié.

« C’est 13 points de plus qu’il y a deux ans. S’il s’agit encore d’un signal faible, la volonté des salariés de prendre en main leur formation n’est pas négligeable, même s’ils attendent encore un soutien effectif de l’entreprise pour choisir les bonnes ressources et les dispositifs adaptés. »

Les compétences stratégiques pour l’avenir

Selon les DRH, le risque d’obsolescence des compétences à horizon 3 ans concerne 4 emplois sur 10

Infographie

Dans votre organisation, quelle est la proportion d'emplois pour lesquels il y a, selon vous un risque d’obsolescence des compétences à horizon 3 ans ?

Source(s) : Cegos

Selon les DRH-RRH français, 39 % des emplois dans leur entreprise présentent un risque d’obsolescence des compétences dans les trois ans à venir (42 % pour les DRH-RRH européens).

Le principal défi pour mieux développer les compétences : associer formation et transformation

Infographie

Selon vous, sur les prochaines années, quels sont les 3 défis les plus importants à relever pour mieux développer les compétences des collaborateurs ?

Selon vous, sur les prochaines années, quels sont les 3 défis les plus importants à relever pour mie Selon vous, sur les prochaines années, quels sont les 3 défis les plus importants à relever pour mie France France Europe Europe
Associer formation et transformation 1
50 %
50.00000000
49 %
49.00000000
Associer besoins de l'organisation et attentes des salariés en termes de formation 2
40 %
40.00000000
36 %
36.00000000
Équilibrer standardisation et personnalisation de la formation 3
37 %
37.00000000
28 %
28.00000000
Viser à la fois professionnalisation et performance 4
32 %
32.00000000
35 %
35.00000000
Proposer à la fois les bons contenus et la meilleure expérience formation 5
32 %
32.00000000
31 %
31.00000000
Associer formations longues et micro-apprentissages 6
27 %
27.00000000
23 %
23.00000000
Associer mesure de satisfaction et mesure de l'impact de la formation 7
27 %
27.00000000
26 %
26.00000000
Associer formations poussées par le L et D et formations choisies par les équipes 8
18 %
18.00000000
24 %
24.00000000

Source(s) : Cegos

  • En matière de développement des compétences, pour un DRH sur deux, le principal défi consiste à associer la formation aux transformations ;
  • Le second défi consiste à concilier les enjeux de l’organisation avec les attentes des salariés en matière de formation.

Les salariés sont prêts à s’améliorer sur l’ensemble des compétences-clés avec une priorité à la communication numérique

Infographie

Souhaiteriez-vous vous améliorer sur cette compétence transverse ?

Source(s) : Cegos

« Point positif : la volonté des salariés de se former pour progresser. En effet, une très large majorité des salariés français et européens se disent prêts à s’améliorer sur les compétences qu’ils ne maîtrisent que partiellement ou qu’ils ne maîtrisent pas du tout aujourd’hui. »

Les solutions pour développer les compétences aujourd’hui et demain

Salariés et DRH vantent l’utilisation et l’efficacité des solutions de formations proposées par leurs entreprises

Infographie

Pour répondre aux enjeux de votre entreprise, les solutions de formation et de développement des compétences qui vous sont proposées par votre DRH ...

Source(s) : Cegos

  • Le niveau de satisfaction des salariés français (7,1/10) et européens (7,2/10) quant au dispositif de formation de leurs entreprises reste stable et positif ;
  • 81 % des salariés français (83 % en Europe) utilisent les solutions de formation proposées par leur direction des ressources humaines :
    • 71 % les trouvent pertinentes et une même proportion les jugent efficaces ;
    • 61 % trouvent qu’elles sont mises à disposition suffisamment rapidement.

Le triptyque gagnant pour améliorer l’offre de formation : formation en situation de travail, individualisation et interactivité

Infographie

Selon vous, comment les formations devraient-elles évoluer ?

Selon vous, comment vos formations devraient-elles évoluer ? Selon vous, comment vos formations devraient-elles évoluer ? Salariés Salariés DRH DRH
La formation en situation de travail et la mise en application devraient être favorisées 1
50 %
50.00000000
39 %
39.00000000
Les formations et les parcours devraient être plus individualisés 2
50 %
50.00000000
39 %
39.00000000
Les dispositifs de formation devraient être plus interactifs et plus ludiques 3
37 %
37.00000000
38 %
38.00000000
Les modalités proposées dans les parcours de formation devraient être plus variées 4
30 %
30.00000000
32 %
32.00000000
Les formats devraient être plus courts 5
32 %
32.00000000
21 %
21.00000000

Source(s) : Cegos

Quand on interroge les salariés français sur la manière dont les formations devraient évoluer dans leur entreprise :

  • 39 % pensent que la formation en situation de travail et la mise en application devraient être favorisées et une même proportion aimerait voir les formations et parcours davantage individualisés ;
  • 38 % estiment que les dispositifs de formation devraient être plus interactifs et plus ludiques.

L’ancrage de la formation en situation réelle de travail : premier facteur de motivation pour les salariés

Infographie

Parmi les facteurs suivants, quels sont les 3 plus importants pour s'engager dans une formation ?

Source(s) : Cegos

« Si les salariés français citent d’abord l’ancrage de la formation en situation réelle de travail, puis l’aspect ludique et interactif de la formation et l’accompagnement par un tuteur, les DRH-RRH privilégient l’accès aux ressources pédagogiques à tout moment sur tous les supports, puis les dimensions ludiques et interactives, ainsi que la facilité d’accès aux contenus de la formation. »

Les impacts de la réforme sur la formation

Introduite par la loi « Avenir professionnel », la nouvelle définition de l’action de formation intègre « la formation en situation de travail et toutes les situations formatives de nature à permettre l’atteinte d’objectifs professionnels ».

La nouvelle définition de l’action de formation incite les DRH à développer la formation en situation de travail et l’accompagnement par les tuteurs

Infographie

Introduite par la loi avenir pro, la nouvelle définition de l'action de formation intègre la formation en situation de travail et toutes les situations formatives de nature à permettre l'atteinte d'objectifs professionnels.
Cette nouvelle définition de l'action de formation vous incite-elle à développer plus particulièrement ?

Source(s) : Cegos

D’après les DRH-RRH interrogés en France, cette nouvelle définition pourrait être un « booster » d’innovation pédagogique :

  • 78 % des DRH-RRH considèrent que la nouvelle définition de l’action de formation les incitera à innover en matière de solutions pour développer les compétences ;
  • Ils sont 93 % à déclarer qu’elle les incitera à développer plus particulièrement l’accompagnement des apprenants par des tuteurs, mentors, coachs ;
  • 92 % y voient une occasion de développer la formation en situation de travail ;
  • 82 % estiment que le passage du « plan de formation » au « plan de développement des compétences » fera évoluer significativement le contenu de ce plan.

10 % des DRH estiment que les dépenses de formation sur fonds propres de l’entreprise diminueront

Infographie

Les possibilités de de financement de la formation pour les entreprises de plus de 50 salariés ont été modifiées (suppression de la période de professionnalisation, du financement du plan sur fonds mutualisés pour les entreprises de 50 à 300 salariés).
Dans ce nouveau contexte, pensez-vous que ...

Source(s) : Cegos

52 % des DRH-RRH parient sur une stabilité des dépenses de formation sur fonds propres.

CPF : les salariés pensent utiliser la somme disponible pour des projets professionnels ET personnels 

Infographie

Pensez-vous utiliser l'argent qui sera alors disponible sur votre CPF ?

Source(s) : Cegos

  • 30 % des salariés interrogés affirment qu’ils utiliseront leur CPF pour un projet professionnel ;
    • ce chiffre s'élève à 60 % chez les cadres.

Appli CPF : les débouchés liés à la formation comme premier critère de choix

Infographie

Le Gouvernement déploiera d'ici fin novembre l'appli CPF qui permettra à chacun de choisir lui-même sa formation.
Parmi les critères suivants, quel sera pour vous le plus important pour choisir sa formation ?

Source(s) : Cegos

Interrogés sur les critères qui seront pour eux les plus importants dans le choix d’une formation via l’application :

  • 37 % citent d’abord les débouchés liés à la formation ;
  • 23 % les avis des autres personnes ayant suivi la formation ;
  • 22 % la réputation de l’organisme de formation ;
  • 18 % le prix de la formation.

Méthodologie

Méthodologie

• 1780 salariés et 240 directeurs ou responsables des ressources humaines / directeurs ou responsables de la formation (DRH/RRH/RF), travaillant tous dans des entreprises du secteur privé de 50 collaborateurs ou plus, ont été interrogés.

• Enquête menée en ligne dans 4 pays : France, Allemagne, Italie, Espagne.

CEGOS
Fiche n° 5033, créée le 16/05/17 à 12:43 - MàJ le 29/05/19 à 14:44

CEGOS

• Groupe de formation professionnelle implanté dans 11 pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique Latine (également présent dans plus de 50 pays au travers d’un réseau de partenaires et distributeurs)
• Création : 1926
• L’offre de Cegos comporte des formations clés en main ou sur-mesure, du conseil opérationnel, du Managed Training Services et des projets internationaux de formation. Son approche du « blended learning » combine plusieurs modalités pédagogiques : formation en salle, modules e-learning, visioconférences, vidéos casts…
• Effectif : 1000 collaborateurs dont 700 en France (et travaille avec plus de 3000 consultants partenaires)
• Revendique la formation de 250 000 personnes dans le monde chaque année
• Chiffre d’affaires 2018 : 200 M€
• Président : José Montes
• Directeur des ressources humaines : Christophe Le Bars
• Contact : Mathieu Cadot, service de presse
• Tél. : 01 55 00 96 64




Fin
loader mask
1