« Nous anticipons pour 2021 un rebond de 25 % de notre activité » (R. Gomez, Proman)

Paris - Interview n°209695 - Publié le 26/02/2021 à 18:44
©  D.R.
Roland Gomez - ©  D.R.

« Groupe familial, Proman • Agence d’emploi, travail temporaire et ressources humaines • Création : 1990 • Agences : 400 agences dont plus de 350 en France • Chiffre d’affaires (2019) : 2,8 Md€ • Président et… est le leader français sur le marché du travail temporaire et des ressources humaines et le 4e acteur européen. Notre organisation agile a fait que nous avons réagi très vite à la situation en mettant en place rapidement les procédures liées au contexte sanitaire. Notre réseau d’agences est resté ouvert malgré les confinements, puisqu’elles étaient accessibles par téléphone, voire en accès physique sur prises de rendez-vous. Nous avons su rester proches de nos clients, mais aussi de nos intérimaires, pour permettre à ceux dont les missions ont été interrompues de reprendre le plus vite possible une activité », déclare Roland Gomez Directeur Général @ Proman
, directeur général de Proman, dans un entretien accordé à News Tank le 26/02/2021.

« Proman accompagne l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi. C’est la philosophie de Flexeo, qui est un CDI de droit commun lancé par Proman. Ce dispositif innovant permet aux collaborateurs de sécuriser leur parcours professionnel tout en offrant aux entreprises une nouvelle solution dans la gestion des RH. Flexeo met un accent particulier sur la formation professionnelle et l’accompagnement personnalisé du collaborateur. »

« Notre objectif d’activité est un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros en 2021. C’est un objectif ambitieux car l’année 2021 ne sera pas simple. Je reste optimiste sur notre capacité à saisir de nouvelles opportunités et à prendre des parts de marché chez nos clients actuels et des nouveaux. Nous avons cette capacité particulière de pouvoir encore plus creuser l'écart en période de crise. L’année commence bien. Nous sommes alignés sur nos objectifs pour le mois de janvier et les 3 premières semaines de février. Nous anticipons pour la France un rebond de l’activité de 25 % par rapport à 2020, grâce notamment aux nouveaux clients et aux parts de marché que nous avons su aller chercher malgré la crise. »


Roland Gomez, directeur général de Proman, répond à News Tank

Proman affiche un chiffre d’affaires de 2,3 Md€ en 2020, en croissance de 15,7 %. Comment expliquez-vous cette performance alors que le secteur de l’intérim a baissé de plus de 20 % sur l’année ?

Le chiffre d’affaires en France est en recul de 13,5 % en 2020 »

Cette forte croissance s’explique en partie avec l’intégration de Agilitas  menée début 2020, juste avant le premier confinement. Si on reste sur le périmètre hors Agilitas, la croissance du chiffre d’affaires est de l’ordre de +9 % sur les 13 pays dans lesquels nous sommes présents. Le chiffre d’affaires, en France, est en recul de 13,5 % en 2020, dans un marché de l’intérim en baisse de 22,5 % selon les chiffres de Prism’Emploi • Fédération professionnelle patronale de l’intérim • Mission : promouvoir le rôle social et économique des agences d’emploi et les intérêts de la profession auprès de l’ensemble de ses… . Proman résiste mieux que le marché en moyenne, et que la concurrence.

Groupe familial, Proman est le leader français sur le marché du travail temporaire et des ressources humaines et le 4e acteur européen. Notre organisation agile a fait que nous avons réagi très vite à la situation en mettant en place rapidement les procédures liées à au contexte sanitaire. Notre réseau d’agences est resté ouvert malgré les confinements, puisqu’elles étaient accessibles par téléphone, voire en accès physique sur prises de rendez-vous. Nous avons su rester proches de nos clients, mais aussi de nos intérimaires, pour permettre à ceux dont les missions ont été interrompues de reprendre le plus vite possible une activité.

Les circuits de décisions courts, la fluidité de communication entre la direction générale et le réseau d’agences  nous permettent de répondre rapidement aux besoins de nos clients et des collaborateurs qui font le choix Proman. Nous faisons le même métier mais avec une méthodologie et une approche différente.

Avez-vous eu recours à l’activité partielle ?

En 2020, nous avons eu recours de manière ponctuelle au dispositif, pour nos travailleurs intérimaires en poste avec des contrats longs et dont les missions ont été interrompues par les confinements. Le dispositif a également été utilisé pour nos collaborateurs permanents qui travaillaient dans les agences ayant perdu 90 % de leur activité au mois de mars 2020. Aujourd’hui, nous n’avons plus recours à l’activité partielle. 

Comment accompagnez-vous la reprise d’activité des travailleurs temporaires dans les secteurs encore à l’arrêt à cause de la crise, l’aéronautique notamment ?  

Nous avons une très faible exposition dans le secteur aéronautique. Pour autant, quelques-unes de nos agences ont été impactées. À travers la formation, nous orientons les personnes qui le souhaitent vers des secteurs où la demande est forte, ou vers les offres qui mettent en avant le savoir-être. Notre objectif est de permettre le maintien en activité des intérimaires des secteurs sinistrés (restauration, hôtellerie, aéronautique, automobile), tout en ne perdant pas de vue un retour éventuel vers leur secteur d’origine une fois la crise passée. 

Les secteurs dans lesquels nous avons une forte demande sont :

  • La logistique ;
  • Le transport ;
  • L’agroalimentaire.

Comment appréhendez-vous cette année 2021 ?

Objectif d’activité : chiffre d’affaires de 3 Md€ en 2021 »

Notre objectif d’activité est un chiffre d’affaires de 3 Md€ en 2021. C’est ambitieux car l’année 2021 ne sera pas simple. Je reste optimiste sur notre capacité à saisir de nouvelles opportunités et à prendre des parts de marché chez nos clients actuels et des nouveaux. Nous avons cette capacité particulière de pouvoir encore plus creuser l'écart en période de crise. L’année commence bien. Nous sommes alignés sur nos objectifs pour le mois de janvier et les 3 premières semaines de février. J’ai bon espoir que nous atteignions ces 3 Md€ d’ici la fin de l’année. 

Nous anticipons pour la France un rebond de l’activité de 25 % par rapport à 2020, grâce notamment aux nouveaux clients et aux parts de marché que nous avons su aller chercher malgré la crise. 

De plus en plus de professionnels du travail temporaire s’inquiètent de la concurrence des plateformes de travail indépendant qu’ils considèrent comme déloyale. Quel est votre point de vue à ce sujet ?

Les plateformes augmentent la précarisation et la paupérisation »

Le statut d’intérimaire a évolué d’année en année, avec la mise en place progressive d’un cadre social protecteur. C’est la raison pour laquelle un grand nombre de travailleurs souhaitent conserver ce statut et en sont très heureux. En tant que citoyen, je suis en désaccord avec ces plateformes qui contribuent à l’uberisation du travail constituant une régression d’un point de vue sociale. Les plateformes augmentent la précarisation et la paupérisation des personnes vulnérables et peu qualifiées. 

Proman accompagne l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi. C’est la philosophie de Flexeo, qui est un CDI de droit commun lancé par Proman. Ce dispositif innovant permet aux collaborateurs de sécuriser leur parcours professionnel, tout en offrant aux entreprises une nouvelle solution dans la gestion des RH. Flexeo met un accent particulier sur la formation professionnelle et l’accompagnement personnalisé du collaborateur.

En tant que recruteur officiel de la Coupe du monde de rugby 2023 qui se déroulera en France, comment accompagnez-vous l’organisation dans le recrutement de ses équipes ?

Nous participons à des recrutements en vue de la constitution des équipes d’encadrement qui montent en puissance à l’approche de la compétition. Nous sommes directement impliqués aux côtés du comité d’organisation. Nous avons recruté par exemple tous les chefs de site, dans l’ensemble des villes hôtes qui accueilleront les matchs. Au fur et à mesure de l’avancement de l’organisation, nous accompagnons « France 2023 » dans ses nouveaux besoins de recrutement (hôtes et hôtesses, chauffeurs, chargés de sécurité, restaurateurs, etc.). Cela représente plusieurs milliers de recrutements. Nous avions recruté près de 5.000 personnes pour l’Euro 2016, dont nous étions également le recruteur officiel.

La réussite de cette nouvelle compétition doit être autant sociale et économique que sportive. Nous favoriserons ainsi l’emploi des jeunes, en participant au recrutement de l’opération « 2023 Apprentis », et en créant de l’emploi dans chaque ville qui accueillera la compétition.

Comment comptez-vous utiliser les temps forts du calendrier du mondial 2023 ?

À l’occasion de la mise en vente des billets prévue pour la mi-mars, nous mettrons l’ensemble de nos agences aux couleurs de la Coupe du monde. Avant la compétition, plusieurs actions seront menées : des évènements ludiques et des actions de formation autour du monde de rugby.

Roland Gomez


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

Proman
Directeur Général

Fiche n° 35884, créée le 11/07/2019 à 15:58 - MàJ le 12/07/2019 à 10:09

Proman

Agence d’emploi, travail temporaire et ressources humaines
• Création : 1990
• Agences : 400 agences dont plus de 350 en France
• Chiffre d’affaires (2019) : 2,8 Md€
• Président et fondateur : Roland Gomez (père)
• Directeur général  : Roland Gomez (fils)
• Tél. : 04 92 72 84 01


Catégorie : Grandes Entreprises Privées


Adresse du siège

Zone Industrielle Saint-Maurice
04100 France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 8918, créée le 11/07/2019 à 16:15 - MàJ le 03/06/2020 à 11:05


©  D.R.
Roland Gomez - ©  D.R.