Demandez votre abonnement gratuit d'un mois !

L’abonnement à News Tank RH est payant, merci de respecter la propriété intellectuelle et de ne pas transférer cet article sans autorisation préalable de News Tank RH.

« La relation de confiance, base de l’Open Travail » (Hélène Bengorine, La Mutuelle Générale)

News Tank RH - Paris - Entretien n°248700 - Publié le 04/05/2022 à 16:13
- +
©  (c) Xavier Renauld
Hélène Bengorine - ©  (c) Xavier Renauld

« L’Open Travail est avant tout un projet d’entreprise, c’est un des piliers de la stratégie de La Mutuelle Générale • Expert des métiers de l’assurance santé et de la prévoyance depuis plus de 75 ans. 1,5 million de personnes protégées. Acteur de l’ESS. Ses offres s’adressent aux entreprises de toutes tailles… . Il consiste à permettre aux collaborateurs d’optimiser leur organisation et à favoriser l’articulation de leur vie professionnelle et de leur vie personnelle », déclare Hélène Bengorine Directrice des ressources humaines @ La Mutuelle Générale
, DRH de La Mutuelle Générale à News Tank, le 04/05/2022.

Un accord sur la mise en place de l’Open Travail a été signé le 11/05/2021 par l’unanimité des syndicats représentatifs au sein de La Mutuelle Générale (Unsa, CFE-CGC, CGT, CFDT, FO). « Lorsque le premier confinement sanitaire a été déclaré en mars 2020, La Mutuelle Générale avait signé quelques mois plus tôt un accord sur le télétravail applicable à partir de mars 2020, à raison d’un jour par semaine. Les confinements se sont bien passés. Le directeur général a donc décidé de capitaliser sur cette expérience de télétravail à 100 % pour aller plus loin que ce qui figurait dans notre accord télétravail. »

« La réussite d’une telle organisation n’est possible que si le niveau de confiance est élevé dans l’entreprise, ce qui est le cas chez nous. C’est un terreau favorable à l’essor de l’Open Travail. C’est la base de cette organisation. »


Hélène Bengorine répond à News Tank

Pourquoi La Mutuelle Générale a-t-elle fait le choix d’aller plus loin que le télétravail en signant un accord sur l’Open Travail ?

Lorsque le premier confinement sanitaire a été déclaré en mars 2020, La Mutuelle Générale avait signé quelques mois plus tôt, en 2019, un accord sur le télétravail applicable à partir de mars 2020, à raison d’un jour par semaine. Les confinements se sont bien passés, nous n’avons eu à déplorer aucune rupture d’activité. Le directeur général, Christophe Harrigan a donc décidé de capitaliser sur cette expérience de télétravail à 100 % pour aller plus loin que ce qui figurait dans notre accord télétravail.

Un travail entièrement mené en interne a été engagé, sur un principe de co-construction : près de 80 collaborateurs volontaires issus de toutes les directions de l’entreprise ont réfléchi ensemble, en ateliers, à tous les aspects de ce projet. Les 1.900 collaborateurs de La Mutuelle Générale ont également été plusieurs fois consultés sur l’Open Travail à l’occasion d’enquêtes internes et ont, à chaque fois, témoigné de leur forte adhésion et motivation pour le projet.

Je suis arrivée dans l’entreprise en janvier 2021 pour mener la négociation qui s’est ouverte à ce moment-là. Elle a abouti à l’accord sur la mise en place de l’Open Travail signé le 11/05/2021 par tous les syndicats représentatifs au sein de La Mutuelle Générale : Unsa, CFE-CGC, CGT, CFDT, FO. 

L’Open Travail est-il une stratégie RH ou un nouveau mode d’organisation du travail ?

L’Open Travail est avant tout un projet d’entreprise. C’est un des piliers de la stratégie de La Mutuelle Générale. Il consiste à permettre aux collaborateurs d’optimiser leur organisation et de favoriser l’articulation entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle. La réussite d’une telle organisation n’est possible que si le niveau de confiance est élevé dans l’entreprise, ce qui est le cas chez nous : la relation de confiance est clairement établie au sein de La Mutuelle Générale. C’est un terreau favorable à l’essor de l’Open Travail. C’est la base de cette organisation.

Notre réflexion s’est surtout portée sur les jours de présence sur site »

Notre réflexion s’est surtout portée sur les jours de présence sur site ; quatre jours minimum par mois sont demandés à chaque collaborateur inscrit dans le dispositif. Pour les collaborateurs les plus distants de leur lieu de travail (à partir de 1h30 de trajet), l’entreprise prend en charge les quatre allers-retours par mois sous la forme d’un abonnement. Près d’un an après le déploiement de cette nouvelle organisation, nous constatons que nos collaborateurs viennent en moyenne deux jours par semaine pour convenance personnelle. 

Les salariés ont aussi la possibilité de choisir leur lieu de télétravail à condition qu’il soit sécurisé, car les collaborateurs manient des données sensibles. Il peut s’agir de leur domicile, de leur résidence secondaire, ou d’un tiers-lieu qui appartient à La Mutuelle Générale. Les télétravailleurs doivent nous remettre une attestation d’assurance et avoir une connexion Internet de bonne qualité.

Les salariés de La Mutuelle Générale (hors forfait cadre) bénéficient également de nouvelles flexibilités sur les plages d’horaires variables du matin et du soir dans la gestion de leur journée de travail, afin d’harmoniser leurs contraintes personnelles et leur activité professionnelle.

Les managers ont un rôle central d’animation dans cette réorganisation du travail. Ils doivent responsabiliser leurs collaborateurs en favorisant leur autonomie. Le sujet de l’animation des temps « collectifs » est crucial et, à ce titre, les managers disposent d’un budget dédié pour assurer des temps de convivialité pour leur équipe. L’Open Travail offre plus de souplesse et de liberté aux collaborateurs parce qu’en amont, il a été réfléchi collectivement avec la rédaction de « conventions de services » qui ont permis de définir les activités à réaliser sur site.

En quoi consistent les conventions de services ?

Ces conventions sont élaborées par le manager avec l’ensemble de ses collaborateurs. Elles permettent d’identifier les activités à réaliser sur site et celles pouvant être faites en télétravail. C’est le cadre d’un dispositif très souple.

Comment les collaborateurs ont-ils accueilli l’Open Travail ?

97 % des collaborateurs se sont inscrits dans l’Open Travail »

Notre baromètre social interne réalisé par Ipsos en 2022 a montré que sur les 1.900 collaborateurs de La Mutuelle Générale qui y étaient éligibles, 97 % se sont inscrits dans l’Open Travail. On peut penser que les 3 % restants :

  • Ont besoin de cloisonner leur vie professionnelle et leur vie privée,
  • Ne souhaitent pas travailler seuls par crainte d’isolement,
  • Ne se sentent pas suffisamment autonomes pour cette forme de travail.

Notre dernier baromètre social interne réalisé en janvier 2022 montre que 91 % des salariés se déclarent satisfaits de l’accompagnement accordé dans cette nouvelle organisation. C’est pour nous une vraie satisfaction, car l’accompagnement est le facteur clé de la réussite de l’Open Travail.

Tous les salariés sont concernés, toutefois nous portons une attention particulière aux nouvelles recrues. On ne peut opter pour l’Open Travail que si l’on sait comment fonctionne La Mutuelle Générale. Ce n’est donc qu’au bout de deux mois de présence dans l’entreprise qu’un collaborateur peut opter pour cette organisation du travail à distance. Avant, le manager évalue son niveau d’autonomie. 95 % des managers ont le sentiment d’avoir reçu l’accompagnement nécessaire à la mise en œuvre de l’Open Travail. Nous leur proposons des modules de formation sur le management hybride, la gestion du temps, le feed-back, et ils peuvent s’inspirer de pratiques de leurs pairs ou d’experts externes (webinars, podcast…).

Nous avons accentué dans l’entreprise deux nouvelles compétences : 

  • L’autonomie  : lorsque nous recrutons un candidat, nous nous assurons en effet de son degré d’autonomie, nous vérifions qu’il sait où chercher les informations dont il a besoin, etc. 
  • La capacité des managers à responsabiliser les collaborateurs.

Quel est l’impact de l’Open Travail sur la qualité de vie au travail ?

  • 91 % des collaborateurs déclarent être satisfaits de leur équilibre vie professionnelle/vie personnelle, en 2021 soit +7 points par rapport à 2020 et +10 points en comparaison avec la moyenne du secteur banque-assurance.
  • 52 % d’entre eux ont le sentiment que cet équilibre s’est amélioré au cours des derniers mois (soit deux fois plus que le secteur banque-assurance).

Au total, 94 % des salariés estiment que l’Open Travail est positif pour eux.

Le baromètre nous livre un autre résultat important : les bénéfices ressentis sont autant individuels que collectifs  :

  • 87 % des salariés estiment que cette nouvelle organisation du travail a un impact positif sur l’efficacité au sein des équipes,
  • 75 % trouvent que cela représente un bénéfice pour la collaboration entre les équipes.

D’autre part, pour un collaborateur sur trois (32 %), l’Open Travail peut permettre un changement de vie en s'éloignant de son lieu de travail (soit en périphérie des grandes agglomérations, soit dans une autre région de France). 7 % des collaborateurs de La Mutuelle Générale ont d’ailleurs déjà déménagé, 5 % l’envisagent à court terme et 20 % à plus long terme.

Avez-vous réorganisé en conséquence les espaces de travail sur site ?

Tous les espaces de travail ont été réaménagés. Nous n’avons plus de bureaux personnels. Nous avons opté pour le flex office qui est un mode de travail plus collaboratif, avec cependant des exceptions pour certains services. À la DRH, par exemple, la fonction paie est sécurisée. En revanche, le recrutement et la formation peuvent travailler ensemble. C’est un travail en mode hybride avec la possibilité de s’isoler pour passer des appels téléphoniques ou pour la fonction « chasse de têtes ». 

L’Open Travail est-il un élément d’attractivité pour La Mutuelle Générale ?

60 % de nos nouveaux collaborateurs disent qu’ils ont choisi La Mutuelle Générale pour l’Open Travail !

Hélène Bengorine


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Parcours

La Mutuelle Générale
Directrice des ressources humaines
Lagardère Active
Directrice du développement RH / DRH adjoint
Emeria
Directeur du développement RH / DRH Adjoint
Heineken France
Responsable développement RH
Printemps
Responsable conduite du changement
Printemps
Responsable RH
Printemps
Responsable développement RH
Printemps
Chargée de recrutement
Randstad
Responsable d’agence

Fiche n° 42367, créée le 05/01/2021 à 17:13 - MàJ le 04/05/2022 à 14:16

La Mutuelle Générale

• Expert des métiers de l’assurance santé et de la prévoyance depuis plus de 75 ans. 1,5 million de personnes protégées. Acteur de l’ESS. Ses offres s’adressent aux entreprises de toutes tailles comme aux particuliers.

En 2020, La Mutuelle Générale a diversifié ses activités en lançant Flex, une start-up de services destinés à faciliter la vie quotidienne et à améliorer la qualité de vie au travail des salariés.

• Effectif : 1.900 collaborateurs et 1.500 élus volontaires.

• Chiffre d’affaires 2021  : 1,3 Md€

• Président : Patrick Sagon

• Directeur général : Christophe Harrigan

• DGA RH, Projets &Prévention santé : Stéphane Gannac

• DRH : Hélène Bengorine

• Contact : Justine Joly, Responsable Presse & Communication institutionnelle, tél. : 06 83 84 62 73


Catégorie : Associations / Fondations


Adresse du siège

1-11 rue Brillat Savarin
CS 21363
75634 Paris Cedex 13 France


Consulter la fiche dans l‘annuaire

Fiche n° 6164, créée le 18/12/2017 à 06:47 - MàJ le 30/03/2022 à 16:11


© News Tank RH - 2023 - Code de la propriété intellectuelle : « La contrefaçon (...) est punie de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende. Est (...) un délit de contrefaçon toute reproduction, représentation ou diffusion, par quelque moyen que ce soit, d'une oeuvre de l'esprit en violation des droits de l'auteur. »

©  (c) Xavier Renauld
Hélène Bengorine - ©  (c) Xavier Renauld